Nos actions passées

  • Rechercher

Afrique - Task Force filière agroalimentaire #1

jeudi07juillet
France MEDEF 55 Avenue Bosquet 75007 PARIS Voir sur la carte

La première réunion de la Task-force filière agroalimentaire de MEDEF International s’est déroulée le jeudi 7 juillet 2016 sur le thème des « nouveaux business models agroalimentaires : la force des informels en Afrique »

Les trois intervenants, M. Edouard MALBOIS, Président d’Enivrance, Mme Florence DE BIGAULT, Directrice Ipsos Africap et Mme Azmina GOULAMALY, Présidente de Qwehli ont illustré les transformations rapides des marchés africains guidées par l’urbanisation, la forte croissance démographique et l’émergence de l’accès à la consommation des classes moyennes. Face à ces immenses opportunités, les entreprises françaises sont attendues mais doivent proposer une offre adaptée aux spécificités et réalités d’un marché dynamique, informel et innovant.

Cette rencontre présidée par M. Michel NALET Co-Président de la Task-force filière agroalimentaire de MEDEF International, Directeur des Relations Extérieures de Lactalis et Président de la Commission Internationalisation et Exportations de l’ANIA a permis un échange et partage d’expérience sur ce qui échappe au modèle normé et ce qu’il faut connaitre pour ajuster son offre et réussir dans l’Afrique d’aujourd’hui.

Cinquante chefs d’entreprise français ont assisté à cette première rencontre de la Task-force qui ambitionne de créer régulièrement des cadres de rencontres réunissant l’ensemble des acteurs français des filières agricoles et agroalimentaires à travers des réunions thématiques ou géographiques autour des décideurs des pays émergents et en voie de développement.

MEDEF International & Up Afrique créent l’index UP40 pour réunir les 40 meilleures start-up françaises opérant en Afrique

MEDEF International, 1er réseau d’entreprises françaises active à l’international, et Up Afrique, 1er réseau de start-up françaises opérant sur le continent, s’unissent et créent l’index UP40, rassemblant 40 start-ups représentatives de l’innovation française à destination des marchés africains (ville durable, e-commerce, e-santé, énergies renouvelables, financement participatif, agriculture…).

La sélection sera fondée sur des critères quantitatifs – chiffres d’affaires jusqu’à 10 M€/an dont un tiers en Afrique – et qualitatifs – rupture/originalité du modèle économique.

Le réseau UP40 permettra une meilleure coordination des jeunes entrepreneurs français en Afrique,  une collaboration plus étroite entre start-ups, PMEs et grands groupes et un fléchage accéléré des investissements vers les projets innovants.

Des évènements ponctueront la vie du réseau dont une première rencontre consacrée au financement (MEDEF International / Paris / T4 2016) et un colloque consacré à la lutte contre le changement climatique et les solutions portées par les start-up françaises (COP22 / Marrakech / T4 2016).

Le réseau UP40 engagera également un dialogue avec les autorités. A cet égard, la création d’un fonds d’amorçage public/privé destiné à investir dans les jeunes entreprises françaises orientées vers l’Afrique et le renforcement de l’espace OHADA comme cadre d’intégration d’un espace d’affaires francophone constituent des axes de réflexion privilégiés.

Frédéric Sanchez, Président de MEDEF International « L’index UP40 reflète la mission de MEDEF International : rassembler les entrepreneurs et chefs d’entreprise qui souhaitent gagner à l’international et dynamiser la France grâce à l’innovation. Les 180 actions collectives menées chaque année par MEDEF International ont toujours fait le pari de la pertinence d’un pacte entre start-up, PME et grandes entreprises, afin de proposer un visage unique du secteur privé français en Afrique comme dans le reste du monde. L’intégration de jeunes entrepreneurs est également essentielle pour pérenniser et renforcer l’offre française sur le continent. » 

Fabrice Le Saché, coordinateur de l’index UP40 et co-fondateur d’Aera Group : « L’Afrique est une zone d’innovation et de croissance où la compétition mondiale s’exprime avec force. Cette concurrence nous contraints à une critique constructive de notre action. Notre obsession est d’améliorer la performance de nos entreprises en rendant plus lisible notre valeur ajoutée sur le continent et en intégrant les initiatives au lieu de les multiplier. L’index UP40 est un outil au service de cette volonté de redéploiement et d’intégration. Les jeunes entrepreneurs doivent contribuer, par leur mobilisation, à redéfinir la stratégie économique française sur le continent. »