Nos actions passées

  • Rechercher

Amériques - Amérique centrale et Caraïbes

jeudi10janvier
France MEDEF 55 avenue Bosquet 75007 PARIS Voir sur la carte

Réunion du conseil de chefs d’entreprise France-Amérique centrale et Caraïbes

autour des

Chefs de Services économiques régionaux

avec

M. Daniel MAITRE, Service économique régional
compétent pour le Mexique, les 7 pays de l’isthme centraméricain et pour les Caraïbes (hors Cuba)

M. Emilio PIRIZ, Service économique de la République Dominicaine et de Haïti

M. Pascal CARRERE, Service économique du Panama
compétent pour le Panama, le Costa Rica et pour les Caraïbes

M. Antonio AVILA, Service économique du Guatemala
compétent pour les pays centraméricains (hors Panama et Costa Rica)

co-présidée par

M. Pascal OLLIVIER
Président de Maritime Street
Vice-président du conseil de chefs d’entreprise France-Amérique centrale et Caraïbes

et

M. Jacques GERAULT
Conseiller institutionnel pour l’Economie Maritime de CMA CGM

Outre un point sur la situation macroéconomique de la zone, cette réunion a été l’occasion de mieux connaître les principales opportunités ainsi que les possibilités de financement pour les entreprises françaises dans la région. Elle a visé à identifier les acteurs compétents et possibles partenaires de l’export dans la zone. De plus, les entreprises participantes ont eu l’opportunité de présenter aux Chefs des Services Economiques leurs projets et partager leur expérience récente, tout en évoquant, le cas échéant, les obstacles rencontrés.

Cette rencontre a permis d’échanger sur la complexité et le dynamisme de la zone Amérique Centrale et Caraïbes en 2018 et pour l’avenir. La loi fiscale récemment approuvée au Costa Rica, la candidature du Guatemala pour accueillir la COP 25, l’accord entre la Banque Ficohsa et Proparco au Honduras pour l’octroi d’une ligne de crédit de 35 M USD pour des projets d’énergies renouvelables, ou encore la notable amélioration au classement Doing Business 2019 de la Jamaïque, et enfin l’engagement des bailleurs multilatéraux, en particulier la BID, qui a des engagements à hauteur de 2 Md USD en République Dominicaine, sont autant de signes d’un contexte porteur, quoique difficile à cerner. L’importance de l’Amérique Centrale et des Caraïbes dans leur ensemble régional d’un point de vue géopolitique, ainsi que les opportunités pour nos entreprises dans des secteurs variés ne doivent pas être sous-estimées. En tout état de cause, une lecture fine de la région s’impose.