Nos actions passées

  • Rechercher

Proche et Moyen Orient - Délégation de chefs d’entreprise

dimanche18novembre
mardi20novembre
BID - BADEA Djeddah (Arabie Saoudite) - Khartoum (Soudan) Voir sur la carte

Délégation BIsD - BADEA

MEDEF International, en partenariat avec Business France, a conduit une

Délégation de 17/18 chefs d’entreprises

présidée par

Patrice FONLLADOSA
Président du Comité Afrique
Vice-président du conseil de chefs d’entreprise France – Arabie Saoudite
Président Directeur Général Veolia Africa & Middle East

auprès de la Banque Islamique de Développement (BIsD) et de la Banque Arabe pour le Développement Economique (BADEA)

Du dimanche 18 au mardi 20 novembre 2018, la filière Institutions Financières Internationales de MEDEF International, en partenariat avec Business France, s’est rendue à Djeddah auprès de la Banque Islamique de Développement (BIsD) et à Khartoum auprès de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).

L’objectif de cette délégation était de renforcer le processus de partenariat et d’échanges de compétences et d’expériences avec la Banque Islamique de Développement (BIsD) ainsi qu’avec la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).

Notée AAA, la Banque islamique de Développement finance des projets de développement dans des pays d’Afrique, du Maghreb ou du Moyen-Orient. Elle concentre ses financements sur l’énergie, les infrastructures des transports, l’agriculture, le développement urbain, l’eau, la santé et l’éducation. En 2017, avec ses filiales, elle a approuvé 321 opérations pour 9,8 milliards USD.

En 2017 la BADEA a approuvé 530 millions USD d’engagements, dont 220 MUSD pour 16 projets publics et 9,6 MUSD pour 40 assistances techniques. Si plus de la moitié de ces financements sont consacrés aux infrastructures, elle s’implique fortement dans le secteur agricole, qui reçoit 24% des financements, et les secteurs sociaux, santé et éducation, pour 20%. Elle finance uniquement des projets en Afrique subsaharienne, et le plus souvent en cofinancement avec d’autre fonds arabes (fonds saoudien, KFAED, fonds de l’OPEP), et les bailleurs de fonds internationaux, comme la Banque africaine de développement, la Banque mondiale ou l’Union européenne.