Services - Par Région du monde - Asie – France-Pays de l’ASEAN

Retour à la liste
  • Contact dédié

    ASEAN

    Avec 630 millions d’habitants (3e zone la plus peuplée) et 2 500 milliards de dollars de PIB cumulé (7e économie), l’ASEAN s’affirme comme une des régions les plus dynamiques du monde, mais doit relever de nombreux défis pour homogénéiser l’accès au marché, que ce soit en termes d’infrastructures, de réglementation, de gouvernance ou de normes.

    Contact dédié

  • Président
    M. Frédéric SANCHEZ
    Président du Directoire de Fives Group
    Birmanie

    Depuis 1995, MEDEF International met en œuvre des actions pour aider les entreprises françaises à comprendre et saisir les opportunités du marché birman, et a créé en 2012 le conseil de chefs d’entreprise France-Birmanie, présidé par Frédéric Sanchez, Président du Directoire de Fives Group.

    Après l’ouverture du pays en 2012, et la victoire du parti de Aung San Suu Kyi, la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) aux élections en 2015, la Birmaine entame une nouvelle période de transition politique et économique. Pour les entreprises françaises, les secteurs des services urbains (développement de Rangoon), de la santé, de l’énergie, des transports, de la sécurité alimentaire, des télécommunications ou du tourisme présentent de nombreuses opportunités. Des défis considérables restent toutefois à relever, l’environnement des affaires restant précaire (170ème au classement Doing Business 2017 de la Banque mondiale).

    Le conseil de chefs d’entreprise France – Birmanie permet aux entreprises françaises de mieux comprendre l’environnement politique, social et économique du pays, de connaître les opportunités à venir, de faciliter la réalisation de projets et traite notamment des questions d’accès au marché, des procédures d’appels d’offre, des questions de sécurité juridique, de la qualification et de la formation de la main d’oeuvre, ainsi que du problème des financements.

    Une dizaine de rencontres de haut niveau ont été organisées à Paris, notamment avec l’ancien Président Thein Sein en 2013, avec le ministre du Plan et du Développement économique en 2014. Deux délégations de chefs d’entreprises se sont rendues dans le pays, en juillet 2012, puis en octobre 2014.

  • Cambodge

    MEDEF International entretient depuis 1992 des relations suivies avec le Cambodge.

    Le Conseil de chefs d’entreprise France-Cambodge permet aux entreprises françaises, quel que soit leur taille ou leur secteur, de mieux comprendre les opportunités de ce marché et les priorités du gouvernement, d’accéder aux réseaux de décision à haut niveau et de trouver des solutions aux difficultés rencontrées dans la conduite de leurs projets.

    Parmi les principales actions réalisées au cours des dernières années, on citera notamment :

    • rencontre avec M. HUN SEN, Premier ministre du Gouvernement Royal du Cambodge (octobre 2015),
    • délégation de chefs d’entreprise au Cambodge en 2012.

    Le Cambodge bénéficie d’une croissance moyenne supérieure à 7% depuis 2000, tirée par l’industrie textile (75% des exportations), le tourisme, la construction mais également par l’intégration régionale au sein de l’ASEAN et un soutien financier accru des bailleurs internationaux.

    Depuis le 1er juillet 2016, la Banque mondiale a reclassé le Cambodge dans la catégorie des pays à revenus intermédiaires. L’émergence d’une classe moyenne et l’urbanisation accélérée du Royaume ouvrent des perspectives intéressantes pour les entreprises françaises. Néanmoins, le Cambodge fait face à de nombreux défis, tant sociaux qu’économiques : près de la moitié de la population a moins de 16 ans, la main d’œuvre est peu qualifiée et le système éducatif lacunaire, le niveau de pauvreté est élevé (14% – Banque mondiale), les tensions sociales sont fortes (conditions de travail et expropriations), les infrastructures (énergie et transports) sont à développer et le secteur agricole (qui emploie 2/3 de la population active) est impacté par le prix des matières premières.

    Par ailleurs, le pays souffre de la concurrence des pays voisins, plus avancés dans le processus d’industrialisation. Le Gouvernement a lancé un plan stratégique d’investissement (développement des infrastructures, amélioration de l’éducation, élargissement de la base de production) s’élevant à 27 Mds USD entre 2014 et 2018, soit plus de 30% du PIB par an.

  • Président
    Philippe Louis-Dreyfus
    Président du conseil de surveillance de Louis-Dreyfus Armateur
    Indonésie

    MEDEF International a développé depuis trente ans d’étroites relations avec l’Indonésie.

    Le conseil de chefs d’entreprise France-Indonésie de MEDEF International, créé en 1991, est présidé par Philippe LOUIS-DREYFUS, président du conseil de surveillance de Louis Dreyfus Armateurs.

    Le conseil de chefs d’entreprise France-Indonésie aborde régulièrement les défis liés à l’environnement des affaires indonésien, dont notamment l’évolution de la « Negative list », la participation aux appels d’offre de marchés publics, les nomes, la certification halal, la formation de la main d’œuvre …

    Dans le cadre des actions du conseil France-Indonésie, MEDEF International a conduit 8 délégations dans le pays et accompagné les déplacements officiels du Gouvernement français (chef du Gouvernement, ministre de l’Economie, ministre du Commerce extérieur) et a reçu à Paris, le chef de l’Etat, différents ministres et maires de villes indonésiennes.

    Première économie de l’ASEAN (pesant pour 40% de son PIB), 16ème puissance mondiale et 4ème nation la plus peuplée au monde (255 millions d’habitants dont la moitié a moins de 30 ans, premier pays musulman), l’Indonésie est un pays à fort potentiel mais qui souffre cependant d’un climat des affaires perfectible (91ème place au classement Doing Business 2017 de la Banque mondiale, soit une progression de 15 places depuis 2016) et d’un déficit d’infrastructures.

    En 2015, le 12ème « Paket Ekonomi » a été lancé et le Président Jokowi a annoncé ses priorités, parmi lesquelles l’orientation des dépenses vers les investissements dans les infrastructures notamment (425 Mds d’investissements prévus d’ici 2019), la valorisation de la façade maritime afin de redonner à l’Indonésie une étiquette d’Etat archipélagique, et le renforcement des secteurs d’activité stratégiques (énergie, économie bleue, ville durable, secteur aéronautique et aérien).

  • Laos

    Depuis la création de MEDEF International (1989), différentes actions ont été menées avec le Laos afin de fournir aux entreprises françaises les informations sur la situation politique, économique et sociale et les perspectives dans ce pays de 6,8 M d’habitants où les entreprises françaises sont le premier investisseur occidental. L’énergie, la santé, le développement urbain et le tourisme sont des secteurs porteurs pour les entreprises françaises.

    Le conseil de chefs d’entreprise France-Laos est particulièrement attentif aux difficultés rencontrées par les entreprises françaises : gouvernance et lourdeurs administratives, manque de main d’œuvre qualifiée, faible productivité, système de taxation complexe, et système de préférence nationale/régionale.

    Avec une croissance du PIB de 7 % par an en moyenne sur la dernière décennie, le Laos a connu une baisse du taux de pauvreté et ambitionne de devenir un pays à revenu intermédiaire à l’horizon 2020.

    Depuis son accession à l’OMC en 2013, le Laos a vu son climat des affaires s’améliorer et les entrées d’IDE se renforcer, dans les secteurs de l’énergie et des mines notamment. Néanmoins, le Laos reste classé 139 sur 189 économies par le rapport Doing Business 2017.

    Le 8e plan de développement socio-économique (période 2016-2020) prévoit de financer 55 % de son budget prévisionnel de 28 milliards de dollars par des investissements privés (y compris IDE).

  • Malaisie

    Le conseil de chefs d’entreprise France-Malaisie est actif depuis une trentaine d’années et a été présidé par M. Bernard di Tullio, directeur général puis conseiller du Président de Technip.

    Huit délégations d’entreprises françaises se sont rendues dans le pays et les représentants du gouvernement ou décideurs publics et privés malaisiens sont régulièrement accueillis à Paris à l’occasion de réunions restreintes de haut niveau avec les investisseurs français.

    Nous pouvons notamment citer la réunion de la Task Force Filière agroalimentaire autour de M. Mah Siew KEONG, ministre des Plantations et des Matières premières, en septembre 2016 afin d’échanger sur les opportunités du marché et les priorités du ministère.

    Troisième économie de l’ASEAN, derrière l’Indonésie et la Thaïlande, la Malaisie est souvent citée comme un pays au développement économique spectaculaire et exemplaire, avec une diversification réussie.

    Il est toutefois l’un des pays les plus affectés par la faiblesse des prix des matières premières (les revenus pétroliers assurent 30% des recettes de l’État), et également par le ralentissement de la croissance de la Chine, son principal partenaire commercial.

    Bénéficiant d’un climat des affaires favorable (23ème place sur 189 pays dans le classement Doing Business 2017 de la Banque mondiale), la Malaisie a lancé un programme de transformation économique depuis 2010 visant à passer de pays émergent à pays à haut revenu à l’horizon 2020 (objectif de doublement du revenu par habitant pour le porter à 15 000 USD par tête) et à devenir une économie de la connaissance, fondée sur les hautes technologies et les services.

  • Président
    M. Guillaume LEROY
    président France de SANOFI
    Philippines

    Présidé par Guillaume LEROY, président de Sanofi France, le conseil de chefs d’entreprise France-Philippines a été créé en 1998 par MEDEF International et son homologue philippin le Makati Club. 

    Principales actions menées ces dernières années :

    • rencontre avec M. Gregory L. DOMINGO, ministre du Commerce et de l’Industrie des Philippines (juin 2015),
    • rencontre avec M. Benigno AQUINO, Président des Philippines, et une délégation de chefs d’entreprise philippins (septembre 2014),
    • délégation de chefs d’entreprise aux Philippines conduite par M. Philippe MATIERE, directeur général de MATIERE (avril 2014).

    Second pays de l’ASEAN en termes de population (100 M habitants), les Philippines sont la quatrième économie de l’ASEAN avec une croissance de 6% par an, tirée par la forte consommation des ménages (70% du PIB), les importants rapatriements de fonds de la diaspora (10% du PIB) ainsi que les exportations de produits électroniques et le secteur des externalisations des services d’entreprises (Business Process Outsourcing).

    Les Philippines font néanmoins face à certains défis : faible industrialisation, inégalités sociales (taux de pauvreté de 30%), faible capacité à générer de l’investissement et à attirer des capitaux étrangers et carences en infrastructures (notamment électriques). Ce retard en infrastructures, s’il est comblé rapidement, ouvrira des perspectives importantes : les besoins sont estimés à 100 Mds USD sur les dix prochaines années selon la BAsD.

  • Président
    M. Arnaud VAISSIÉ
    Président directeur général d’International SOS
    Singapour

    Le club d’affaires franco-singapourien a été créé en 1995. Depuis 2012, il est présidé par Arnaud Vaissié, PDG d’International SOS.

    Les objectifs de ce club sont :

    • la mise en relation des entreprises françaises avec les décideurs singapouriens, publics et privés, au plus haut niveau,
    • la mutualisation d’expériences entre les entreprises françaises,
    • la facilitation de la réalisation des projets et de partenariats.

    Réputé pour son dynamisme économique et son environnement des affaires exemplaire (numéro 2 au classement Doing Business 2017 de la Banque mondiale), Singapour doit néanmoins faire face à plusieurs défis : dépendance aux exportations et à la Chine (1er client de Singapour), pénurie de main d’œuvre qualifiée, alors que la question de l’immigration et de l’intégration des étrangers fait débat au sein de la société singapourienne, et dégradation de la productivité du travail.

    Avec le programme Smart Nation lancé fin 2014, Singapour s’affirme comme un modèle de ville durable.

    La Cité-État a récemment créé un Comité sur l’économie du futur, en charge d’un exercice de prospective sur son avenir économique afin d’assurer une croissance durable.

  • Président
    M. François Corbin
    Directeur du Progrès et des Zones Géographiques et en charge des activités Corporate Development, membre du Comité Exécutif du Groupe Michelin
    Thaïlande

    Les actions de MEDEF International avec la Thaïlande, aujourd’hui deuxième économie de l’ASEAN en termes de PIB (après l’Indonésie), remontent à 1989. Créé en 1997, le conseil de chefs d’entreprise France-Thaïlande de MEDEF International est présidé depuis 2016 par François CORBIN, directeur du Progrès et des Zones Géographiques et membre du Comité exécutif du Groupe Michelin.

    Une trentaine de réunions de haut niveau ont eu lieu à Paris, dont la dernière avec le vice-Premier ministre en charge des affaires économiques, Somkid JATUSRIPITAK (octobre 2016). Une dizaine de délégations de chefs d’entreprise se sont rendues à Bangkok depuis 1989, dont la dernière en octobre 2016, avec pour objectif d’insuffler une nouvelle dynamique à nos relations bilatérales d’affaires, en réaffirmant notre présence dans cette période de double transition politique et économique.

    Thailand 4.0 vise à doter le Royaume d’une économie fondée sur la créativité et l’innovation, la création de valeur ajoutée (objectif de devenir une nation à revenu élevé d’ici 2025) et le développement durable.

    Dans les cinq prochaines années, 39,5 milliards € devraient être investis pour transformer le secteur industriel thaïlandais, soit en renforçant les industries existantes, soit en développant de nouvelles activités, dans les secteurs de l’agriculture, l’agroalimentaire et les biotechnologies, la santé et le bien-être, l’automobile, l’électronique et la robotique, l’aviation civile, la logistique, les bio-carburants et la biochimie, le digital.

    En outre, un vaste programme de modernisation des infrastructures (100 Mds USD sur 2015-2022) est engagé, portant principalement sur la modernisation des transports terrestres et du système logistique du pays (ferroviaire, routier, aéroportuaire, portuaire).

  • Vietnam

    Depuis 1989, MEDEF International entretient des relations nourries avec le Vietnam. Le conseil France-Vietnam, à travers une quinzaine de délégations au Vietnam et une cinquantaine de rencontre de haut niveau à Paris depuis 1989, permet aux représentants des entreprises françaises, de tailles et secteurs d’activités divers, d’identifier les opportunités d’affaires et de faire valoir leurs projets auprès des décideurs économiques et politiques vietnamiens.

    Dernières actions du conseil de chefs d’entreprise France-Vietnam :

    • Rencontre avec une délégation du Comité Populaire de Hô-Chi-Minh-Ville, la plus grande ville du Vietnam, avec la task force de MEDEF International dédiée aux villes durables (décembre 2016),
    • Rencontre avec M. VU Huy Hoang, ministre de l’Industrie et du Commerce du Vietnam (novembre 2015),
    • Délégation de chefs d’entreprise conduite par Frédéric Sanchez, Président du Directoire de Fives (décembre 2014).

    Troisième pays le plus peuplé de l’ASEAN et sixième économie de la région, le Vietnam a connu un développement économique et une ouverture commerciale rapides.

    La compétitivité du Vietnam repose sur une main d’œuvre peu onéreuse et de qualité, ainsi que des incitations fiscales à l’investissement (notamment dans les secteurs à plus forte valeur ajoutée).

    Concernant l’environnement des affaires, les sujets préoccupants concernent notamment le manque d’infrastructures et les fragilités du secteur bancaire et du secteur public (restructuration des entreprises publiques).

    Plus de 300 entreprises françaises sont implantées dans le pays.

    L’Accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Vietnam, qui devrait entrer en vigueur en 2018, contribuera au renforcement des liens économiques et commerciaux.