Services - Par Région du monde - Asie – France-Asie du Nord-Est

Retour à la liste
  • Président
    M. Marwan LAHOUD
    président du conseil de surveillance d’IDEMIA

    Contact dédié

    Corée du Sud

    MEDEF International entretient des relations historiques avec la République de Corée depuis sa création en 1989.

    Afin d’inscrire dans la durée ces interactions, le club d’affaires de haut niveau France-Corée a été créé en 2003, à l’initiative de MEDEF International et de son homologue la FKI (Federation of Korean Industries). Il est présidé côté coréen par Chairman Cho Yangho, vice-président de la FKI, PDG de Korean Air et Président de Hanjin Group, et côté français par Marwan Lahoud, président d’Airbus Group SAS.

    Ce club d’affaires de haut niveau, qui se réunit régulièrement en France et en Corée :

    • offre un cadre de rencontres et d’échanges entre les chefs d’entreprises et les décideurs publics des deux pays,
    • permet de valoriser efficacement leurs projets, d’identifier et de faire émerger de nouveaux partenariats.

    Au-delà des secteurs historiques de notre coopération, d’importantes perspectives se profilent dans les secteurs relatifs à l’économie créative (digital / IoT, smart city, énergies renouvelables, biotechnologies, nanotechnologies, transports durables & intelligents …).

    Dans le cadre des actions du club d’affaires de haut niveau France-Corée, MEDEF International a emmené 5 délégations dans le pays, et a accompagné la visite d’État de M. François HOLLANDE en novembre 2015.

    MEDEF International a reçu la Présidente de la République de Corée, Mme PARK Geun-Hye, à plusieurs reprises (juin 2016 et novembre 2013) et l’ancien Premier ministre de Corée, M. Hwang Kyo-ahn (septembre 2015).

    PMA dans les années 60, la Corée est devenue aujourd’hui la 11ème puissance économique mondiale, la 4ème puissance asiatique et une référence mondiale en matière d’innovation. Occupant le premier rang des pays de l’OCDE en montant de dépenses en R&D par rapport au PIB (4,3%), n°5 au classement Doing Business 2017, la Corée fait de l’« économie créative » son leitmotiv, promu par la Présidente PARK depuis son arrivée au pouvoir en 2013. Alors que l’économie coréenne est encore fortement dépendante des grands conglomérats, les chaebols (Samsung pèse pour 1/5 du PIB coréen), le gouvernement met en place un soutien massif aux startups.

    Contact dédié

  • Président
    M. Jean-Yves LE GALL
    Président du CNES
    Japon

    Les relations de MEDEF International avec le Japon, dont son homologue le KEIDANREN, remontent à 1989.

    Depuis 2010, M. Jean-Yves LE GALL, Président du Centre national d’études spatiales, est à la tête du Conseil de chefs d’entreprise France-Japon.

    Une délégation d’une cinquantaine de chefs d’entreprises a accompagné la visite officielle du Premier ministre de la République française, Manuel VALLS, au Japon en décembre 2015.

    Cette importante délégation économique a témoigné à nouveau de l’importance de la coopération entre nos deux pays et a permis de mettre en lumière de nouvelles synergies possibles, avec pour dénominateur commun les technologies du futur et l’innovation.

    Troisième puissance économique mondiale et première destination des investissements français en Asie, le Japon fait néanmoins face à plusieurs défis, dont un déclin démographique important (le plus avancé au monde), une détérioration des finances publiques (et ce en dépit des Abenomics), et une précarisation du travail.

  • TaÏwan

    MEDEF International a tissé d’étroites relations avec Taiwan, et ce depuis 1989, notamment au travers de la conférence de coopération économique France-Taïwan, organisée tous les deux ans à Paris, par MEDEF International et son homologue, la CIECA (Chinese International Economic Cooperation Association).

    Au cours de la dernière édition, en septembre 2016, l’accent a été mis sur les technologies de développement durable, et a permis d’échanger sur les projets et les opportunités de coopération dans les secteurs des énergies renouvelables (objectif de Taïwan de faire passer la part d’énergies renouvelables dans la production électrique de 4% à 20% à l’horizon 2030, portée notamment par le solaire et l’éolien offshore), de l’efficacité énergétique et stockage de l’énergie, de l’économie intelligente (IoT, TIC, big data) dans la logique des smart-cities.

    6ème économie en Asie et 22ème économie mondiale, Taïwan occupe la 11ème place du classement Doing Business 2017 de la Banque mondiale.

    Sous l’impulsion du nouveau gouvernement (la Présidente Tsai Ing-wen a pris ses fonctions en mai 2016), cinq secteurs ont été identifiés afin de transformer en profondeur l’industrie taïwanaise vers une plus grande innovation et une montée en gamme technologique, dans une logique de «Silicon Valley Asiatique», afin de contrer la concurrence régionale et notamment chinoise: les biotechnologies, les machines intelligentes, l’industrie de la défense, les énergies vertes et les objets connectés (Internet of things).