Nos prochaines actions

  • Rechercher

Botswana - Ambassadeur de France au Botswana

jeudi31août
France MEDEF 55 Avenue Bosquet 75007 PARIS Voir sur la carte
Catégories : Afrique, Ambassadeur, Botswana
S'inscrire

Réunion du conseil de chefs d’entreprise France-Afrique australe avec M. Pierre VOILLERY, Ambassadeur de France au Botswana, présidée par M. Gérard WOLF, Vice-Président du Comité Afrique de MEDEF International et Président de Brics Access.

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la réunion que nous organisons avec M. Pierre VOILLERY, Ambassadeur de France au Botswana, le jeudi 31 août 2017, de 8h30 à 10h30 au siège du MEDEF – 55 avenue Bosquet, 75007 Paris.

Régulièrement classé au premier rang des pays africains en matière de gouvernance et de transparence (71e dans le classement Doing Business de la Banque mondiale), cet Etat d’Afrique australe, grand comme l’Ukraine (600 000 km² environ) pour une population de 2,3 millions d’habitants, a atteint le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure grâce à un taux de croissance annuel moyen de 7% entre 1980 et 2010.

Sur le plan économique, l’activité devrait accélérer en 2017 (4% contre 3,1% en 2016), soutenue par une politique expansionniste du gouvernement ainsi qu’une reprise graduelle des prix du diamant. Le secteur minier, qui représente un quart du PIB, devrait également connaitre une augmentation de sa production, suite à l’expansion de la mine de Jwaneng, la plus importante du pays. Néanmoins, les investissements dans les autres produits miniers (essentiellement cuivre et nickel) devraient être contraints par la faiblesse des prix des matières premières ainsi que par la faillite fin 2016 de BCL, une des principales sociétés extractrices de cuivre et de nickel.

Par ailleurs, la mise en route de la centrale électrique Morupule B, prévue pour 2017, devrait contribuer à réduire les difficultés d’approvisionnement en électricité, favorisant ainsi la production industrielle. Toutefois, les secteurs industriels devraient toujours pâtir d’infrastructures d’approvisionnement en eau insuffisantes. Le secteur des services (45 % du PIB), notamment le tourisme, devrait être soutenu par faiblesse de la monnaie vis-à-vis du dollar et par la politique expansionniste de l’Etat. Des effets positifs de cette politique sont également attendus dans le secteur de la construction. La politique de relance budgétaire de l’Etat favoriserait la consommation des ménages malgré un taux de pauvreté et de chômage qui restent élevés (respectivement 19,3 % et 17,8 %).

Cette réunion sera donc l’occasion pour les entreprises participantes de présenter à l’ambassadeur leurs projets ou leur savoir-faire et faire partager leur expérience, tout en évoquant, le cas échéant, les obstacles rencontrés ou opportunités éventuelles.

J’espère que vous pourrez vous joindre à cette rencontre et vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.